Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Donneurs de Sang Benevoles Sans Frontieres
  • Donneurs de Sang Benevoles Sans Frontieres
  • : Pour partage de témoignages de donneurs, de transfusés, d'opérés et de greffés, de militants associatifs en faveur du don de sang bénévole pratiqués dans de très nombreux pays. Et infos brêves.
  • Contact

Le don de sang bénévole concerne chacun d'entre nous et il n'y a pas de frontières entre donneurs et receveurs de produit sanguin. Chaque donneur peut ainsi, grâce à son geste, contribuer à sauver des vies.

Rappelons que le don de sang est anomyme, gratuit et volontaire. C'est une noble action qui unit dans un même but tous les donneurs, quelque soit leur nationalité, leur race ou leur religion.

Ainsi, c'est pour permettre aux donneurs, aux malades, greffés et accidentés ayant eu besoin d'une transfusion sanguine, aux militants du don de sang bénévole et à toute personne sympathisante de se rapprocher et de communiquer, que l'Association pour le Don de Sang Bénévole d'Entzheim (en sigle ADSBE) [67 - Alsace France] a souhaité mettre à disposition ce Blog OUVERT A TOUS en complément de son site Internet :
www.adsb-entzheim.asso.fr 

D'où que vous soyez dans le monde, merci de nous poster sans attendre vos commentaires, de nous faire part de vos expériences, d'une information,conseils et pensées...

Pour cela, rien de plus simple, choississez le thème qui vous intéresse 
et exprimez vous.

                         A vous la parole !

 images_don_sang.jpg
 

English version

Recherche

Zéro carbone

un arbre grâce au petit geste écolo de mon blo

31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 11:28

En plein temps des Fêtes, qui est synonyme de partage, un homme d'Edmonton vient de signer son 1101e don de sang, ce qui constitue un record de tous les temps au Canada.

 

Donner son sang est un geste de routine pour Ed Barrah. En 53 ans, l'homme aujourd'hui âgé de 70 ans a fait plus de 1100 dons de sang, plaquettes et plasma sanguin.

 

« Le plus grand cadeau que vous puissiez faire est de donner du sang », croit-il.

 

Plusieurs membres de sa famille ont déjà eu besoin de sang, mais c'est de voir guérir de jeunes enfants ou des patients atteints du cancer qui le motive. « C'est gratifiant de voir ces gens et de voir que nous sommes capables de faire une différence », explique Ed Barrah.

 

Pour lui, ce geste de donner n'a pas perdu sa signification au fil des ans. « Je me suis levé tellement excité à l'idée de venir ici!, raconte-t-il. Je sais que quelqu'un, quelque part, va avoir besoin de mon sang dans le temps des Fêtes ».

 

Il espère inspirer désormais d'autres gens pour les amener à faire comme lui, car Ed ne rajeunit pas, et plutôt que de donner, il sait qu'il aura peut-être besoin de recevoir, un jour.

 

        

 Record de dons de sang, plaquettes et plasma pour un homme d'Edmonton 

 

De son côté, la Société canadienne du sang est toujours à la recherche de donneurs. Elle a surtout besoin actuellement de sang de type O négatif, le sang du donneur universel. Les plaquettes et le plasma sanguin sont aussi très recherchés.

« C'est vraiment un don de soi », estime la porte-parole de la Société canadienne du sang, Deb Steele-Kretschmer.

 

(Source : ICI Radio Canada 24 décembre 2013 : Le reportage de Julie Plourde

Repost 0
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 14:59

 

Une transfusion sanguine pourrait un jour sauver la vie de votre animal de compagnie. Et c'est grâce aux dons de dizaines de chats et de chiens que cela est possible chaque jour dans les cliniques vétérinaires du Québec (Canada).

 

Si vous souhaitez que votre animal intègre un programme de donneurs, parlez-en à votre vétérinaire, car l'animal doit avant tout répondre à certains critères. En plus d'être en bonne santé, il doit être âgé de 2 à 8 ans, être stérilisé, vacciné et avoir reçu une prévention contre le ver du coeur (chien) annuellement. Alors que les chats doivent peser au minimum 8 lb, les chiens doivent au moins faire 60 lb.

 

« Les chats sont mis sous sédatif pour prélever du sang afin de ne pas endommager les globules rouges, car l'aiguille est presque aussi grosse que la veine jugulaire où l'on fait le prélèvement. Si l'animal bouge, un hématome pourrait se produire et gâcher le don », explique Chantale Gélinas, technicienne à l'hôpital vétérinaire Rive-Sud.

 

 « Le chien, lui, doit avoir un bon tempérament: on tente d'éviter la sédation, mais elle reste possible dans certains cas, de manière légère. On impose un poids minimum, puisque le don pourrait causer de l'hypotension, comme pour les humains [qui doivent peser au minimum 110 lb]. On enlève quand même 450 ml de sang chez le chien!», explique Mme Gélinas, qui travaille depuis huit ans aux soins intensifs et s'occupe de la banque de sang depuis trois ans.

 

Votre animal devra rester au repos pour le reste de la journée, sous surveillance chez votre vétérinaire. Il peut sans danger faire un don toutes les six semaines.

 

770073-chiens-chats-peuvent-faire-don.jpg

Les chiens et les chats peuvent faire un don de leur sang toutes les six semaines, sans danger (PHOTOS.COM)

 

Tests

Si votre compagnon à quatre pattes répond à tous les critères, il lui faudra ensuite passer un bilan hémato-biochimique complet afin de déterminer son profil complet et son groupe sanguin.

«Ce test va vérifier la fonction des reins, du foie et le niveau de globules rouges et blancs. On doit aussi s'assurer que l'animal n'a pas de souffle cardiaque avant tout don. Certaines races, comme les dobermans, sont plus prédisposées à des problèmes de coagulation. Nous devons donc faire des tests supplémentaires. Un animal qui donne son sang reçoit quelques bénéfices: on fait quand même des tests sanguins poussés qui valent habituellement 200$ et on donne un sac de croquettes à chaque don», explique la technicienne responsable de la banque de sang de l'hôpital vétérinaire Rive-Sud.

 

S'il existe divers groupes sanguins chez les chiens, seule la distinction entre les positifs et les négatifs sera prise en compte. Ainsi, les chiens négatifs sont donneurs universels, mais les positifs ne peuvent donner qu'aux positifs.

Les chats n'ont, quant à eux, que trois groupes sanguins. «Au Québec, environ 95% sont de type A, 4% de type B et peut-être 1% de type AB. Les chats sont plus sensibles: un chat B doit absolument recevoir d'un chat B, sinon, il peut en mourir. Alors que le chien qui reçoit du mauvais groupe a plus de chances de survivre. Les chiens négatifs sont plus demandés: le ratio est environ de 40% de négatifs [donneurs universels] et 60% de positifs», précise Chantale Gélinas.

 

Transfusion: à quoi ça sert?

Quand un vétérinaire décide de faire appel à la transfusion, c'est avant tout pour la capacité de transport en oxygène (ce sont les globules rouges qui transportent l'oxygène), pour contrer un désordre de la coagulation, pour assurer un soutien ou le maintien du volume vasculaire ou pour contrer une baisse marquée des protéines sanguines.

 

À partir d'un don de sang, plusieurs dérivés peuvent être produits: le concentré de globules rouges (ne contient que ces éléments cellulaires), le plasma (principalement des protéines et des facteurs de coagulation), le cryoprécipité (concentré de certains facteurs de la coagulation) et le concentré de plaquettes (éléments cellulaires).

 

Quand votre animal risque-t-il d'avoir besoin d'une transfusion?

«En cas d'accident de la route, notamment, en cas de perte de sang. Également quand on retire une masse, souvent très vascularisée. Cela peut faire baisser beaucoup le nombre de globules rouges. Sinon, dans le cas de certaines maladies immunitaires ou de virus comme le parvovirus. On s'en sert souvent en oncologie et à cause des coups de chaleur l'été», précise Chantale Gélinas.

Les poches de sang ou de globules rouges peuvent être gardées à la banque de sang de trois à cinq semaines, alors que le plasma est conservé d'un à cinq ans.

 

Sachez néanmoins que si la transfusion peut un jour sauver la vie de votre animal, elle vous coûtera de 350 à 500$.

 

(Article de Stéphanie VALLET publié dans "La Presse.CA" du 11 novembre 2013)

 

Repost 0
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 23:24

 

Salut,


Ce matin, il y avait dans ma société une collecte du sang (ils viennent régulièrement).


Je trouve que c'est une bonne initiative car on a toujours tendance à se dire "il faudra que je le fasse un jour" mais sans vraiment concrétiser.


Je profite de l'occasion pour faire un peu de pub pour le don du sang.

 

Allez-y ! Ca fait peur ? Ca te bousille ta journée ? Mais c'est utile car çà peut sauver des vies humaines !

 

 Un donneur en entreprise 

 

bien-sur-on-donne.jpg

 

 

 

 

Repost 0
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 13:53

 

A COLMAR, Christian a donné 500 dons du sang en 40 ans

 

La première fois, il a donné son sang contraint. C’était en 1974, Christian Menou était bidasse au 152è régiment d’infanterie à Colmar. Depuis, il en a rempli des poches. 325 litres en 39 ans ! Et du groupe A + en plus, le plus utilisé avec le 0 +. Certains donnent des conférences, d’autres du fil à retordre, l’homme de Grussenheim donne du sang. Sang, plasma, plaquettes, dans le Christian, tout est bon. Même s’il se voit davantage en fournisseur de plasma. On peut donner son sang tous les deux mois, le plasma tous les 15 jours, les plaquettes une fois par mois. Et Christian, le don dans le sang, s’y tient scrupuleusement.

À l’établissement du sang à Colmar (EFS), il est un peu chez lui. « On sait quel programme mettre à la télé pendant le prélèvement, avoue Muriel l’infirmière, quelle boisson lui servir… » Parce qu’on est bien reçu à l’EFS. Lui sait quel bras présenter à la seringue, suivant l’infirmière qui va le piquer.

« On doit même parfois le tempérer »

Christian vient tous les 15 jours, tutoie le docteur Forny, responsable départemental des prélèvements, envoie des cartes postales… On l’a déjà vu offrir 450 millilitres de sang ou 650 de plasma un 24 ou un 31 décembre.

À l’EFS, il est le « donneur idéal », celui qu’on n’a pas besoin de relancer : « On doit même parfois le tempérer », confie le docteur Forny. « Chaque année, je regarde mon calendrier et je coche le jeudi, tous les 15 jours », explique le fidèle. Le jeudi, c’était avant, du temps où il était boulanger, son jour de liberté. Aujourd’hui, à 60 ans, quand il ne livre pas ses globules, Christian livre les journaux à 4 h du matin.

500 dons, le besoin quotidien en Alsace

Pour son 500e don hier, Christian a reçu un panier garni. De quoi reconstituer le stock de globules. Il est champion d’Alsace de la discipline en activité, une dizaine d’Alsaciens ayant dépassé les 400 dons. Un Bas-Rhinois pointe à 534 dons mais est retiré des affaires. Christian montre ses veines en moyenne deux fois par mois alors que le donneur moyen en Alsace vient deux fois par an.

Combien de temps va-t-il maintenir ce rythme ? « Tant que ma santé me le permettra », dit-il. C’est donc la barrière légale des 71 ans qui provoquera sans doute le tarissement de la source de Grussenheim. Il refuse le titre de « champion » et ne voit rien d’exceptionnel dans le déversement de ses centaines de litres et sa régularité de goutte à goutte. C’est la modestie du champion.

L’Alsace championne de France mais…

Ses 500 dons représentent la consommation journalière en Alsace, région qui affiche la proportion de donneurs la plus importante de France mais en proie à un tassement des dons : « On le ressent depuis l’été, détaille Liliane Schuhmacher, présidente de l’union des donneurs de sang du Haut-Rhin, c’est notamment dû au repli sur soi dans une période de sinistrose ambiante ».

L’Alsace a besoin de 600 donneurs chaque jour. Christian appelle à la mobilisation générale : « Si tous ceux qui se disent prêts à donner venaient ne serait-ce qu’une fois par an, ce serait déjà bien ! » Il viendra encore deux fois avant la fin de l’année.

 

par Ph.M. publié dans les DNA du 22/11/2013

 

  500-e-don-pour-christian-entoure-de-muriel--a-gauc-copie-1.jpg  

500 e don pour Christian, entouré de Muriel (à gauche), le docteur Forny et Liliane Schuhmacher.  

PHOTO DNA – LAURENT HABERSETZER

 

Repost 0
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 10:57

En mai 2006, Julie Guénette a eu un grave accident de la route. Elle a été sauvée grace à 36 transfusions de sang.Si Julie Guénette peut voir grandir sa petite Angélique, c’est qu’un jour, des gens ont pris quelques minutes de leur temps pour aller faire un don de sang.

 

...Le 8 mai 2006 était un jour comme tant d’autres dans le quotidien de Julie Guénette. Après une journée chargée poursuivant une formation en secrétariat médical, avant de filer à la garderie chercher sa fille, la jeune femme est partie récupérer son conjoint : «Il y avait une voiture derrière moi et elle a changé de voie lorsqu’elle a vu mon clignotant. Immédiatement derrière venait un camion qui n’a pas eu le temps de freiner. J’ai vu les chromes du

F-150 dans le rétroviseur et à cet instant, j’ai su qu’il allait me rentrer dedans».

 

Une vie qui bascule

..."J’avais les poumons perforés alors ça me demandait tous les efforts du monde de parler...J’ai entendu les sirènes de l’ambulance et je me suis dit : voilà, je suis sauvée et j’ai perdu conscience".

Julie, 25 ans, est entre la vie et la mort. En plus d’un traumatisme crânien et quelques fractures, la jeune femme a les poumons perforés, et une partie de son foie et de ses intestins ont éclaté. L’hémorragie a plusieurs sources et littéralement, Julie se vide de son sang. A l'hôpital Sacré-Cœur, on pratique trois opérations majeures coup sur coup afin de stopper l’hémorragie.

«En 48 heures, j’ai reçu 30 unités de sang et 6 unités de plaquettes. C’est ça qui m’a sauvée», affirme Julie.

Le 10 mai, on annonce à la famille que Julie vivra. «J’ai été deux mois dans les hôpitaux. J’ai porté un sac abdominal durant 7 mois et j’ai fait de la physio un peu plus d’un an et aujourd’hui, je profite de la vie!»

 

Tissés serrés

Dans l’entourage de Julie, les liens familiaux ont toujours occupé une grande place. Depuis l’accident, le lien tissé est encore plus serré. «J’ai des parents, une famille, un mari et une fillette extraordinaires. Des amis aussi… Depuis l’accident, on prend davantage de temps pour se rassembler. On sait que la vie, c’est fragile».

 

julie-guenette.jpg

Sauvée des suites d’un grave accident grâce à de nombreuses transfusions sanguines,

Julie Guénette profite pleinement de chaque journée.

 

 

[Tiré de "L'écho de la Lièvre" (Laurentides Canada) édition du 25 septembre 2013]

 

Repost 0
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 10:42

>> cliquer pour (re)voir l'article d'annonce                    >> cliquer pour voir notre album photos 

 

Tout a commencé en décembre 2012 lors de la dédicace du 2ème livre de recettes de Marthe à la librairie Kléber à Strasbourg où j'ai pu nouer les premiers contacts.

 

20121201_150247-copie-1.jpg

 

01Un partenariat exceptionnel était né dans le but d'unir nos efforts pour la réussite de notre objectif commun : la 18ème Marche pour la Solidarité dédiée à l'association "Enfants de Marthe" dont justement Marthe KEHREN est la présidente fondatrice depuis 2009.

  18eme-Marche-pour-la-Solidarite-8-Sep-2013 6834

 

Grâce à une équipe de bénévoles aussi dévouée qu'efficace, cette jeune association se consacre entièrement aux enfants malades du cancer de l'hôpital de Strasbourg Hautepierre (service du Pr Patrick Lutz) en leur organisant entre autres des voyages thérapeutiques parfois jusqu'en Corse. Histoire de leur faire oublier autant que possible le mal dont ils sont atteints ainsi qu'à leur parents.

 

18eme-Marche-pour-la-Solidarite-8-Sep-2013 6807

 

Cette année, quelques nouveautés attendaient les marcheurs par un temps incertain la veille et assez beau le dimanche matin malgré les précipitations durant la nuit qui ont obligé à modifier in extremis le grand parcours :

 

- 2 nouveaux parcours agréables de 5 et de 10 km,

 

18eme-Marche-pour-la-Solidarite-8-Sep-2013 6843 

- réservé aux enfants jusqu'à 11 ans, le jeu du hamster consistait à retrouver 3 effigies de hamster dissimulées le long du chemin. En rapportant l'effigie, une peluche de grand hamster du WWF (World Wide Found) était offerte aux gagnants (seule une a été retrouvée),

DSCN4914

 

- trouver un nom au hamster qui est devenu notre mascotte : c'est "Lutzele" qui a été retenu par le jury mixte Enfants de Marthe/ADSBE (diminutif créé en hommage au Pr Lutz cité plus haut),

 

18eme-Marche-pour-la-Solidarite-8-Sep-2013 7007

 

- vente de jus de légumes frais par Enfants de Marthe,

 

DSCN4909.JPG

 

- et l'estimation du poids d'un panier de tomates du jardin de Marthe.

 18eme-Marche-pour-la-Solidarite-8-Sep-2013 6904

 

 Les résultats de cette 18ème édition sont à la hauteur des efforts de communication déployés pour faire venir à Entzheim un maximum de personnes sensibles à notre action de soutien aux Enfants de Marthe : 491 marcheurs inscrits soit notre nouveau 2ème meilleur résultat ! 20 associations nous ont fait l'amitié de participer. Parmi elles, 6 du village dont les Entzhemer Seeknäckes (14 P) et le foyer-résidence ADAPEI, ainsi que d'autres fidèles associations amies comme l'OCOVAS vainqueur du palmarès avec 50 P et l'ADSB de Duppighiem (23 P).

 

Mais pour la 1ère fois, nous avons aussi eu le plaisir d'accueillir 2 groupes issus du Net où chacun propose les sorties qui l'intéresse : AMIEZ avec 35 P et OnVaSortir avec 15 P. Merci à tous 

 

18eme-Marche-pour-la-Solidarite-8-Sep-2013 6973

 

 Honneur aussi à Mme Andrée FROELICH qui a 91 ans a effectué le petit parcours

Le plus jeune marcheur : Annaëlle PIANEZZOLA presque 4 ans

> voir résultats détaillés ou dans l'album photo  

 

18eme-Marche-pour-la-Solidarite-8-Sep-2013 6987

 

 Outre les informations sur l'éco-système de ce petit animal protégé autrefois si courant (merci au GEPMA), les marcheurs ont eu tout loisir de (re)découvrir les charmants environs d'Entzheim avec notamment des champs où est planté le légume emblématique de l'Alsace : le fameux chou à choucroute.

 

DSCN4900

  DSCN4889

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Cette marche 2013 a été une grande réussite notamment en raison du partenariat exemplaire entre nos deux associations.

Un grand merci à l'équipe conjointe de bénévoles et ainsi qu'à tous les participants et nombreux soutiens tant d'Entzheim que des environs. Car, sans eux, notre  manifestation de solidarité annuelle n'aurait pas pu avoir lieu.

 

18eme-Marche-pour-la-Solidarite-8-Sep-2013 6991

 

  Mais déjà il faut penser à la prochaine marche qui aura lieu le Dimanche 7 septembre 2014

 

 

Repost 0
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 10:01

 

Affiche Marche 2013 A4 couleur (860 x 1217)

 

 

 

Venez nombreux dimanche 8 septembre 2013 entre 9h et 12h à la salle des fêtes d'Entzheim à notre marche annuelle  dédiée cette année aux Enfants de Marthe qui se dévouent pour soulager les enffants atteints du cancer à l'hôpital de Strasbourg Hautepierre.

 

Plus de précisions dans la coupure de presse ci-dessous parue le 5 septembre dans les DNA.

 

 

 

 

 Article DNA 5 SEP 2013

 

Repost 0
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 22:18

 «L'âge limite»

civisme

 

Trois jours avant son 71e anniversaire et l’âge limite pour donner son sang, Colette vient d’accomplir son dernier geste citoyen. «Je donne du sang depuis mes 19 ans».

 

Des consignes que connaît par cœur Colette. Demain, Colette fêtera son 71e anniversaire. Et si elle affiche son âge, c’est presque par dépit ou plutôt par regret. «71 ans c’est l’âge limite pour donner son sang. Voilà pourquoi je suis venue trois jours avant mon anniversaire».

 

Derrière elle, quand elle remonte le temps et son histoire personnelle, 52 ans de bénévolat, 52 ans d’adhésion à cette cause noble et 52 ans d’actes citoyens. «Puisque je n’ai aucun souci de santé» note Colette qui a vécu dans beaucoup de pays étrangers «dont 15 ans en Algérie et Tunisie où la collecte n’était pas possible

Désormais c’est presque en militante qu’elle parle du don du sang. «Une collecte c’est très sérieux.»

 

Des médecins, trois infirmières, une secrétaire. «La collecte débute par un questionnaire, les réponses aux questions posées sont obligatoires. Les informations recueillies sont confidentielles et soumises au secret médical. Le questionnaire est d’ailleurs détruit après le don.»

Ce n’est qu’après le passage devant le médecin que votre participation au don sera validée ou pas. «Déjà, pour participer il faut avoir plus de 18 ans et donc moins de 71 ans !»

 

Le moment de la collation, après le don, participe à la convivialité, à l’échange et ajoute de l’humour et du partage au geste lui-même. «Bien sûr, en cas de malaise, il y a le repos nécessaire et une période d’observation.» Sécurité, transparence : des mots essentiels que Colette reprend à son compte.

Colette, 71 ans, vient de donner du sang pour la dernière fois./Photo PB M.C

 

Repost 0
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 16:03

 

DNA-0613_-Pas-de-vacances-pour-le-don-du-sang--copie-1.jpg

   >> article paru dans le journal DNA en juin 2013 <<

 

www.dondusang.net

 affiche-don-du-sang-ete.jpeg 

 

Repost 0
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 21:25

En ce 10ème anniversaire de la Journée Mondiale des Donneurs de Sang (JMDS) de l'Organisation Mondiale de la santé (OMS), l'EFS Alsace avec le concours des collègues bénévoles de l'UD 67 a tenu un stand Place Broglie situé à un endroit très fréquenté du centre de Strasbourg.

 

DSCN4765.JPG

  DSCN4766

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les personnes disponibles et convaincues de l'importance de l'apport parfois vital des dons de sang pour de nombreux malades, opérés et greffés ont pu aussitôt concrétiser par un don de sang organisé dans la salle Rouge, rue de la Comédie située tout à coté.

 

Au nom de l'ADSB Entzheim, je suis venu saluer et encourager les amis assurant la permanence tout en suivant quelques conversations toujours ponctuées de questions/réponses : est ce que je peux donner ? où faut-il aller ? ... De quoi dédramatiser ce geste généreux.

 

DSCN4768.JPG

 

Parmi les 83 donneurs présentés, confirmation par l'EFS que beaucoup de jeunes étaient parmi eux.

 

 D'une façon générale, cette année j'ai pu constater avec satisfaction que tous les médias vus, entendus et regardés (journal DNA, radios, TV nationales) ont passé un message clair en faveur du don de sang.

 

20130614_154453.jpg

 

A nous les amicales de base, de reprendre le relais pour faire entendre et comprendre chaque fois qu'une occasion se présente que sans cesse il faut du sang pour assurer les besoins toujours croissants de la transfusion.

 

Dans l'esprit de cette journée mondiale, nous nous associons aux remerciements allant aux donneurs fidèles tout en espérant que cette journée qui nous est dédiée aura motivé beaucoup de nouveaux de tendre le bras.

 

O1215837719577074941

 

 

 

 

 

Repost 0